10/07/2007

Les cons-promis à la belge

Le dernier(?) gouvenement belge sera difficile à acoucher, même avec une césarienne, tellement les éxigences au nord et au sud du pays sont antinomiques. C'est peut être la mise en évidence des différences entre culture latine et culture germanique, la première se voulant plus universaliste et la seconde plus pragmatique. C'est aussi l'incompatibilité entre le droit du sol et le droit du citoyen.Ce qui est le plus frappant est les prises de position des leaders du partis le plus fort du pays, le CD&V. D'abord Yves Leterme, probable prochain Premier Ministre, qui a déjà sorti la boutade "les francophones ne sont pas en état mental d'apprendre le flamand", à la question "où doit être située la capitale de la Flandre", répond sans broncher "à Bruxelles" en sachant fort bien que Bruxelles est une région à part entière. Puis, l'ancien Premier Ministre Wilfrid Martens, qui dit "les francophones ont tort de ne pas apprendre le flamand, tout en sachant que la grosse majorité des élèves francophones bruxellois, après avoir passé en moyenne quatorze ans à suivre des cours de flamand, ne sont pas capables de le pratiquer dans leur vie professionnelle. Ils auraient préféré consacrer ce temps précieux de leur prime jeunesse à apprendre des langues plus importantes telles que l'anglais, l'espagnol ou l'allemand. En contre-partie, depuis l'instauration des lois linguistiques en 1963, les flamands n'apprennent plus le français tandis que ce même Wilfrid Martens a profité de sa position politique en Belgique et en Europe pour apprendre la langue de Voltaire dont il se vante de bien parler (ce qui reste à prouver quand on l'entend dire "tergivérer") pendant qu'il a privé le bon peuple flamand de profiter de leur situation géographique pour goûter la finesse du français ... Faites ce que je dis, mais non ce que je fais!Sans parler de Jean-Luc Dehaene ... nommé informateur! Comme s'il n'avait pas déjà cassé assez la vaisselle belge.La prestation d'Olivier Maingain (FDF/MR) d'hier matin à la RTBF (Invité de la Première et Questions Publiques) vole bien au-dessus de celle de Wilfrid Martens la veille ou celle d'Yves Leterme il y a qq semaines ou celle de J.L. Dehaene. Et dire que ce sont les hommes d'Etat qui ont (va) diriger ce pays au coeur de l'Europe des 27 ?Le 21 juillet 2007: fête nationale belge. Interrogés à l'entrée de la cathédrale St. Gudule, sur l'origine de la fête nationale à cette date, avant le tedeum consacré à cet évenement, voici les réponses des trois plus hautes autorités du pays: - le futur probable premier ministre Yves Leterme: c'est la proclamation de la constitution; et sur sa connaissance de l'hymne national "la Brabançonne" ce dernier se met à chanter ... la Marseillaise! - le nouveau président de la Région Wallone Willy Demotte: c'est la guerre entre les indépendantistes des Pays-Bas du Sud contre l'occupant hollandais, avec une assurance de prof d'unif! - le premier ministre sortant Guy Verhofstadt, plus prident, est allé consulter quelqu'un de plus fiable pour donner une réponse correcte mais dont il était le moins convaincu!Délirant, la Belgique!

10:23 Écrit par attila dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.